La Mauritanie désigne son Mécanisme National de Prévention de la Torture

jeudi, 21 avril 2016

La Mauritanie vient d’annoncer la composition de son nouveau mécanisme national de prévention (MNP) devenant ainsi le deuxième pays d’Afrique du Nord à mettre en place un organe de visites des lieux de privation de liberté. L’Association pour la prévention de la torture (APT) félicite la Mauritanie pour ce pas important et la mise en œuvre de ses obligations en vertu du Protocole facultatif à la Convention contre la torture (OPCAT).

En effet, la Mauritanie a ratifié l’OPCAT en octobre 2012, et a promulgué la loi instituant le MNP mauritanien le 30 septembre 2015.

Le MNP mauritanien est composé d’un Président et de 12 membres nommés par le Président de la République parmi 24 candidats choisis par une Commission de Sélection. Le MNP, présidé par Dr Mohamed Lemine Ould Haless – Président du Réseau des Droits de L’homme EPDDHO - compte 5 femmes et comprend des représentants de différentes catégories professionnelles dont des médecins, des avocats et des membres issus de la société civile et du milieu universitaire.

l'APT, en coopération avec le Haut-Commissariat des droits de l’homme à Nouakchott et le Commissaire mauritanien aux Droits de l'Homme et à l'Action Humanitaire, a organisé un atelier de travail, le 29 février, avec les membres de la Commission de sélection sur les aspects juridiques et opérationnels du mandat MNP.

La désignation des membres constitue une première étape clé dans la mise en place du MNP qui doit être suivie rapidement de mesures opérationnelles afin que le MNP puisse commencer son mandat de prévention. L’APT est disposée à apporter son soutien à la Mauritanie dans ce processus.