Comité pour la prévention de la torture en Afrique

Afin de garantir une mise en oeuvre effective des Lignes directrices de Robben Island, la Commission africaine a créé en 2004 un Comité de suivi, mécanisme spécial consacré à la lutte contre la torture, renommé ultérieurement Comité pour la prévention de la torture en Afrique (CPTA).

Le rôle du CPTA est de promouvoir et de faciliter la mise en oeuvre des Lignes directrices de Robben Island dans tous les Etats membres de l'Union africaine. Il a adopté quatre domaines stratégiques globaux d'intervention:

  • Sensibiliser le public aux RIG et à l'interdiction et à la prévention de la torture
  • Plaider en faveur d'une mise en oeuvre effective des RIG au niveau national
  • Renforcer les capacités des acteurs concernés en vue d'une mise en oeuvre effective des dispositions des RIG
  • Offrir des conseils et faire des recommandations aux Etats africains et aux autres acteurs concernés sur l'interdiction et la prévention effectives de la torture ainsi que sur les réponses aux besoins des victimes.

 

Structure

Les membres du CPTA sont nommés par la Commission africaine pour un mandat renouvelable de deux ans et comptent parmi eux des représentants de la Commission africaine, de l'APT et d'autres experts africains renommés. Le CPTA est dirigé par un Président, généralement un Commissaire de la Commission africaine, et un Vice-Président. L'APT s'est vue attribuer un rôle important par la nomination de son Responsable du programme Afrique à la Vice-Présidence. Les services de secrétariat ainsi que le financement du CPTA sont assurés par la Commission africaine.