Accueil Prévention de la torture Partenaires en prévention

Partenaires en prévention

Les mécanismes de monitoring et de transparence dans les lieux de détention un cadre juridique et politique fort, s’ils sont nécessaires, ne suffisent néanmoins pas pour prévenir le recours à la torture. Ils doivent être renforcés par la création d’une culture de la prévention dans laquelle les acteurs concernés sont sensibilisés au risque de torture et ont la capacité et la volonté de la prévenir.

L’APT promeut une culture de la prévention par le biais d’actions de sensibilisation et de formation, la fourniture de conseils techniques et la diffusion de publications et d’outils dans le plus de langues possible.

La prévention de la torture requiert la participation active de nombreux acteurs. Le Protocole facultatif à la Convention des Nations Unies contre la torture établit une relation tripartite entre les mécanismes nationaux de prévention, les gouvernements des États parties et, au niveau international, le Sous-Comité des Nations Unies pour la prévention de la torture. Ce cadre innovant favorise et encourage la collaboration renforcée avec d’autres acteurs tels que les membres du système judiciaire, les parlementaires, les médias, etc.

Cette section donne un aperçu des principaux acteurs, qui, ensemble, peuvent créer une culture de la prévention au niveau national.

Dernier Tweet