Home Resources News on prevention La Mauritanie fait progresser la prévention de la torture

La Mauritanie fait progresser la prévention de la torture


Thursday, March 22, 2012

Le Conseil des Ministres a approuvé un projet de loi introduisant la ratification du Protocole facultatif à la Convention contre la Torture (OPCAT) lors de sa réunion du 22 mars dernier tenue en présence du Président de la République. L’Association pour la Prévention de la Torture (APT) félicite les autorités de la République Islamique pour cet engagement en faveur de la dignité de tous, et elle encourage celles-ci à faire avancer le processus de ratification initié par ce projet de loi.

La ratification du Protocole, ainsi que la criminalisation de la torture et l’application des Lignes directrices de Robben Island constitueront les principaux thèmes d’une conférence organisée les 28 et 29 mars prochains conjointement par la Commission nationale des droits de l’homme de Mauritanie et l’APT, avec la participation du Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, et du Comité international de la Croix Rouge. Cette conférence coïncide avec la visite officielle du Comité pour la prévention de la torture en Afrique, la même semaine.

La Mauritanie a fait montre au cours des deux dernières années d’une volonté de faire avancer la prévention de la torture. En signant le Protocole facultatif à la Convention contre la torture, en réformant la Constitution, en renforçant les pouvoir de la Commission nationale des droits de l’homme, et en présentant le rapport initial au Comité des Nations Unies contre la torture, et tout dernièrement en proposant un projet de loi de ratification de l’OPCAT, la Mauritanie a démontré sa volonté de faire des progrès dans la lutte contre la torture.

Ces progrès doivent être consolidés, et la démarche préventive doit aussi être accompagnée de signaux clairs contre l’impunité. En ratifiant le Protocole à la Convention contre la torture (OPCAT), la Mauritanie confirmera les engagements pris lors de la signature de cet instrument, et elle ouvrira de la sorte les portes de tous les lieux de détention à des organes de contrôle indépendants nationaux et internationaux. 62 pays de par le monde ont déjà pris cet engagement, y compris les pays voisins du Sénégal et du Mali, et prochainement du Maroc.


Voir le Document de plaidoyer pour la ratification par la Mauritanie de l’OPCAT

Liens:

Communiqué du Conseil des Ministres

Le commissaire aux droits de l'homme reçoit le Comité pour la Prévention de la Torture en Afrique

Le président de la République reçoit la présidente de la commission africaine des droits de l'homme et des peuples

Photo © Agence Mauritanienne d'Information

Photo © Agence Mauritanienne d'Information

Latest tweet